Bilan sur le sondage des masques

Nous avons obtenu 1048 réponses ce qui permet de faire une statistique assez fiable d’autant plus que les pourcentages de fréquence du port du masque n’ont que très peu évolué au cours des réponses.

Une grande majorité des sondés (61%) porte régulièrement ou exclusivement les masques distribués par l’éducation nationale. Malheureusement trop d’enseignants n’ont pas été fournis en masques ou très largement en quantité insuffisante. 

Or, nous rappelons que les équipements de protection individuelle dans le cadre de son travail sont à la charge de l’employeur.

Nous rappelons que l’état fourni un budget annuel aux établissements privés pour ce type de besoin.

D’ailleurs, la majorité des sondés, portant exclusivement les masques distribués par l’EN et ayant répondu sur leur choix, l’utilise pour une raison économique car il est gratuit et que c’est à l’employeur de le fournir.

10,3 % des sondés n’ont pas confiance sur l’efficacité des masques.

L’UNSA-Snep ne peut leur donner tord. Nous rappelons qu’il est noté sur l’emballage de ces masques  » ce dispositif n’est ni un dispositif médical au sens du règlement (UE) 2017/745, ni un équipement de protection individuelle au sens du règlement (UE) 2016/425″.

Après notre interpellation du ministère, en CHSCT, nous avons obtenu une réponse positive : le retrait des masques suspects de la marque DIM.

Hier, l’ANSES a rendu une conclusion qui n’est pas claire. « L’Anses, à l’issue de son expertise, a écarté la potentialité d’effets nocifs immédiats et graves pour la santé humaine, un constat conforté par l’absence de signalement auprès des centres antipoison et de toxicovigilance d’effets indésirables avérés liés au port de ces masques. »

Est-ce que la toux, les démangeaisons, les maux de tête, les irritations de gorge ne sont pas des effets indésirables ni un effet nocif immédiat ? Plus de 10% des sondés se plaignent de toux, ou de difficultés respiratoires, ou de maux de tête lors du port de ces masques à contrario des autres masques qu’ils portent.

La suite n’est pas plus rassurante :

« Toutefois, en prenant en considération des situations d’exposition qui peuvent exister dans la vie courante telles que le port de masques sans lavage préalable ou humide, et des scénarios « pire cas », l’Anses considère que des effets toxicologiques à moyen terme tels que l’accumulation d’ions argent Ag+ dans les organes peuvent résulter de ces expositions, et que des risques sanitaires ne peuvent donc être totalement écartés »

Or 1,6% des sondés se plaignent spontanément que le masque prend trop vite l’humidité. Pour ceux qui portent ce masque et parlent, il faudrait changer de masques plusieurs fois par demi-journée !

L’objectif est maintenant d’obtenir de nouveaux masques respectant les normes européennes dès lundi pour une rentrée en sécurité des agents.

Répondre au sondage si je ne l’ai pas encore fait :

Les masques DIM ne doivent plus être utilisés !

Les masques DIM qui nous ont été fournis lors de la rentrée de septembre 2020 ne doivent plus être utilisés tant que l’étude de leur potentiel danger n’est pas rendu.

Ne les jeter pas pour l’instant, selon ls résultats de l’étude, ils pourront être utilisés ou non.

L’académie va redistribuer de nouveaux masques d’une autre marque pour la rentrée.

Mais les aura-t-on dès le lundi matin ?

Nous vous rappelons que c’est votre employeur qui doit fournir les protections individuelles de santé. Ce n’est pas à nous, enseignant, de payer les masques pour faire cours !

Chaque établissement privé reçoit une dotation chaque année notamment pour ce type de matériel.

Voici le message de Benoît Verschaeve, Secrétaire général de l’académie de Versailles

« Mesdames, messieurs

Le ministère de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports a saisi les autorités de santé compétentes ainsi que l’ensemble des services de l’Etat concernés pour obtenir des éléments de clarification sur la dangerosité potentielle des masques de marque « DIM », issus du stock interministériel destiné notamment aux agents de l’État et qui ont été distribués dans certains services, établissements et écoles.

A titre préventif et dans l’attente de ces éléments de clarification, le ministère a décidé de réserver jusqu’à nouvel ordre l’usage de ces masques de marque DIM et d’arrêter leur distribution. Aussi, je vous invite à ne plus utiliser ces masques.

Une opération de réapprovisionnement des stocks de masques tissus réutilisables dans les établissements scolaires et les services est engagée, de manière à pouvoir remplacer les masques DIM dans les meilleurs délais. Dans l’attente, des stocks disponibles de masques d’autres marques permettent d’ores et déjà de couvrir les besoins.

Je vous transmets mes cordiales salutations.

Benoît Verschaeve
Secrétaire général de l’académie de Versailles
« 

Samuel PATY – la nation est en deuil

Vendredi 16 octobre, un collège d’Histoire-géographie a été lâchement assassiné pour avoir fait son travail, pour vouloir faire de la future génération des Citoyens réfléchissant par eux-mêmes, qui ont un sens critique sur la société, des valeurs républicaines : Liberté, Egalité et Fraternité.

Trois mots qui doivent raisonner en chacun de nous.

Le rectorat de Versailles tente de se justifier :

L’académie de Versailles met en place une cellule d’information

L’académie de Versailles met en place une cellule d’information à destination de ses personnels, parents et élèves.
Elle est ouverte de 9h à 12h et de 14h à 17h.

Inscription aux concours

L’inscription aux concours de l’éducation nationale a commencé.

Vous avez jusqu’au 12 novembre 2020 à 17h 00 pour vous inscrire !

Les inscriptions aux concours de recrutement de professeurs des écoles (CRPE) de la session 2021 

Les inscriptions aux concours de recrutement d’enseignants des collèges et lycées (Agrégation, Cafep, Caer,…) de la session 2021

N’hésitez pas à lire l’article d’une lauréate ayant eu 20/20 !

Forfait mobilités durables (vélo personnel ou covoiturage)

Jeudi 15 octobre est parue une circulaire pour aider les agents qui font le trajet domicile-travail avec un vélo personnel ou en covoiturage au moins 100 fois dans l’année avec une prime de 200€ par an.

Ce forfait s’ajoute aux indemnités de résidences.

« A titre exceptionnel, pour l’année 2020, le montant du forfait et le nombre de
jours minimal sont réduits de moitié. (50 jours et 100 €).

De même les agents pourront bénéficier à la fois du versement du forfait
mobilités durables et du remboursement des frais de transport à condition
que les versements interviennent au titre de périodes distinctes. »

Remplacement des personnels enseignants du 2nd degré en cas d’absences

Une circulaire est parue le 25 septembre pour rappeler les conditions de remplacement des enseignants du 2nd degré absents pour certains motifs explicités dans le document.

Pour des arrêts de moins de 15 jours, un enseignant (ou plusieurs) de l’établissement peut remplacer, si la direction et lui-même le souhaitent, les heures avec une rémunération en HSE. Seuls les stagiaires ne peuvent prendre ces heures supplémentaires.

Au delà des 15 jours ce procédé peut être prolongé et des délégués auxiliaires suppléants peuvent être contactés.

ALLOCATION SPECIALE DESTINEE A DEDOMMAGER PARTIELLEMENT DE LEURS FRAIS DE TRANSPORT LES PERSONNELS HANDICAPES,

QUI DE PAR LEURMOBILITE REDUITE NE PEUVENT EMPRUNTER LES TRANSPORTS EN COMMUN.
ANNEE SCOLAIRE 2020-2021